Rechercher dans ce blog

Les nouvelles du front dans toutes les langues

10 mai 2015

Légions maudites

Contexte
Cette troupe d'élite qu'est la Waffen SS, le "pompier" des situations difficiles sur le front (surtout Est), est connue du grand public par les films ou certains écrits.

On connait surtout les troupes allemandes, scandinaves, belges et françaises. Ce sont les plus "médiatisées" dans la presse de vulgarisation ou dans les médias généralistes.

Au début, la Waffen SS est la branche armée de cet organisme grandissant qu'est la SS. Au fur et à mesures que le temps passe à la fin des années 30, Himmler souhaite avoir une armée politique indépendante pour le mouvement NS. Au début on trouve donc des critères de recrutement liés à l'idéologie nazie : aryannité du candidat, taille, forme physique etc.

Après l'invasion de l'URSS en juin 1941, les pertes dans l'Armée allemande sont grandissantes. Même dans cette troupe qu'est la SS armée. Himmler donna l'ordre donc d'élargir le recrutement.

Par un soucis de propagande, les Allemands cherchaient à recruter dans toute l'Europe, tous ceux qui voulaient lutter contre le bolchévisme. Une "croisade" européenne fut le maître mot. Français, belges, néerlandais, scandinaves, italiens (etc.) furent les premiers.

Plus les pertes s'accumulaient, plus le recrutement s'élargissait

Les "légions maudites"

Je vais donc vous présenter quelques unités peu connues mais qui ont voulu / combattu avec les Allemands. Je n'exposerai pas les motivations et justifications des volontaires, ni de la valeur des unités. Il s'agit juste de présenter une liste choisie, avec le nombre d'individus, et théâtre d'opération quand il y a lieu.

Petit aperçu :

#Albanais  
(printemps 44) 21. Waffen Gebirgs Division der SS "Skanderberg" (albanische 1)

une division SS croate musulmane a déjà été créée (13. kraotische SS Freiwilligen (volontaires) Gebirgs (montagne) Division). Il s'agit pour les Allemands de s'appuyer sur les musulmans de Yougoslavie pour lutter contre les partisans de faire confiance aux musulmans de la région (religion admirée par Himmler) de laisser s'entretuer Croates, Serbes dans cette région de l'Europe.


10 000 "volontaires" se présentèrent et 6491 hommes sont retenus aptes. Cette unité est utilisée contre les partisans de Tito, au Monténégro/Kosovo durant l'année 44. Elle est connue pour avoir perpétré des massacres le 28 juillet 1944 à Velika.

Elle est détruite lors des combats sur l'Oder face aux Russes en avril 1945

#Arabes 
Freies Arabien

Le  3ème Reich exploite le ressentiment arabe face aux Occidentaux et contre les populations juives. Laissant de côté les critères raciaux, un recrutement arabe se met sur pied. Suite aux échecs au Levant (Syrie) et en Irak, quelques hommes exilés sont rassemblés dans la Wehrmacht dans une Deutsche-Arabische-Lehr-Abteilung (centaine d'hommes).

Se joignent certains des volontaires d'Allemagne (étudiants), des armées françaises et anglaises qui étaient dans les camps de prisonniers.

On retrouve plusieurs dénomination liées à la propagande : outre les troupes cosaques ou bosniaques, on trouve donc
Arabisches Feiheit Korps qui devient Legion Freies Arabien


Avec le débarquement allié en Afrique du Nord (nov 1942), Berlin voit là le moyen d'utiliser cette unité. On retrouve surtout des troupes lors de la bataille de Tunisie en 1943 (Phalange africaine).

Après la défaite en Afrique du Nord, les restes des troupes sont réunies pour lutter contre les partisans grecs (environ 1400h dans Deutsch Arabisches infanterie Bataillon 1et 2), et dans les Balkans.
On trouve d'autres unités en France qui opèrent contre la résistance. Sous commandement de la Gestapo française, certaines jouent un rôle de police et font régner la terreur dans la région de Périgueux à Tulle en 1944.


#British Freikorps
En 1940 on trouve 7 britanniques ayant servi dans la SS Division Totenkopf, d'autres ont servi dans la Leibstandarte SS Adolf Hitler.

Suite à la demande de John Amery un pro nazi anglais, il est décidé de recruter en 1943. Après son échec à recruter un seul prisonnier anglais, les Allemands prennent le recrutement à leur compte. 300 volontaires sont trouvés, mais 58 restent après le tri (on y trouve 3 Canadiens, 3 sud Africains, 3 Australiens et 1 Néo Zélandais).


Le rôle de la Waffen SS British Freikorps est purement de propagande. Même si l'objectif est d'amener aux combats cette unité (ses membres se sont inscrits avec des pseudonymes), des problèmes légaux quant à l'emploi de prisonniers de guerre bloquent les Allemands.

Mars 1945, l'unité est rattachée à la 11.SS Freiwilligen Panzer Grenadier "Nordland" qui se retrouve à Berlin. Les sources ne permettent pas d'en savoir plus sur leurs actions. Mais, un membre aurait été attaché au service médical, un serait mort au combat et deux autres pendus par les Soviétiques qui les auraient capturés.


#Indiens

Les troupes indiennes faites prisonnières par l'Axe sont un réservoir d'hommes qui peut être utilisé. Dans l'euphorie des succès de 1941, l'idée de percer dans le Caucase et d'envahir l'Inde et l'Iran prend forme.

L'idée d'une indépendance indienne est le moteur. 6000 prisonniers de guerre sont volontaires, mais seuls 300 sont retenus. Après différents entrainements, l'unité prend le nom de Legion Freies Indien (Indisches Infanterie Regiment 950).
Le chiffre de 1300 hommes est atteint en novembre 1942. Après Stalingrad, et les défaites japonaises, il s'avère compliquer d'envoyer des troupes vers l'Asie (blocus maritime, troupes alliées bloquant les accès).


Dès avril 1943, l'unité est envoyé sur le Mur de l'Atlantique aux Pays Bas. Mais les Indiens ne veulent pas se battre pour les intérêts allemands, et des émeutes éclatent.

Durant l'été 1943, l'unité est envoyée en France près de Lacanau (pas loin de Bordeaux).
Après le débarquement et la bataille de l'été 44, l'unité prend le nom de Indische Freiwilligen Legion des Waffen SS et est transférée vers Poitiers. Mais les FFI attaquent les volontaires et des blessés sont faits.

Septembre 1944, l'unité est près de Bourges et combat contre l'armée française. Elle se retrouve ensuite à Dijon, puis après des combats contre une unité blindé alliée, retraite vers l'Allemagne.

Les soldats sont faits prisonniers par des troupes américaines et françaises.


Autres curiosités

#Pologne
Après la victoire en Pologne en 1939, les ALlemands (SS) décident de séparer les Gorali du Tatra du reste des polonais (qui dans l'échelle nazie, sont des sous hommes). Ils sont vus comme des peuples germaniques. En 1942, une formation Goralische Freiwilligen Wafen SS legio est créée. Espérant 10 000 volontaires, seuls 410 se présentent. 300 sont jugés aptes. Mais près de la moitié désertent. Pour le reste des hommes, la visite médicale en rejette 21. Ils sont envoyés à Trawniki (camp d'entraintement) mais certains désertent après les attaques des partisans ukrainiens.

#Scandinavie
Outre les norvégiens, les danois on trouve :
300 volontaires suédois se présentèrent et seule une quarantaine d'hommes furent retenus. Au fil de la guerre, même condamné par le gouvernement neutre suédois, des volontaires suédois combattirent dans différentes unités SS : Wiking, Nordland ou "Kurt Eggers" (à Berlin).
Certains islandais (alors sous la coupe danoise) s'engagèrent dans la SS.

#Irlande
Face au Royaume Uni se trouve l'Irlande. Malgré une anglophobie présente, peu de volontaires irlandais s'engagèrent. Seuls 3 Irlandais sont connus pour s'engager auprès des Allemands. ils sont présents dans des unités dites commandos, sous commandement de O. Skorzeny (source non complète pour l'article en lien) par exemple.

#Amérique du Nord
Les gens d'origine allemande présents aux USA ou Canada, partirent vers l'Europe (voir l'épisode 2 de Band of Brothers).  Peu nombreux, certains ont combattu sous uniforme SS (un est tué au combat au sein de la 20. Waffen Grenadier Division des SS "Estland" en mars 44).

Malgré la neutralité suisse, certains ont entendu l'appel de la voix nazie. Des suisses ont combattu en uniforme où ils ont fait carrière (8. SS Kavallerie Division Florian Greyer, 29. Waffen Greniadier Division der SS italienne, 33. Waffen Grenadier Division des SS Charlemagne) En tout 2000 hommes s'engagèrent. Aucune unité suisse fut constituée, les hommes furent ventilés dans différentes unités de la Wehrmacht ou de la SS :
  • 6. SS Gebirgs Division "Nord"
  • 5. SS Panzer Division "Wiking"
  • 10. SS Panzer Division "Frundsgerg"
  • 11. SS Panzer Grenadier Division "Nordland"


#Amérique du Sud
comme pour l'Amérique du Nord, des ressortissants brésiliens, vénézueliens, cubains, uruguayens, d'origine allemande partirent en Europe. Des prisonniers de guerre des Pays Bas indonésiens sont acceptés dans les troupes de volontaires néerlandais. Certains antillais purent entrer dans la Légion des Volontaires Français.

Le fait le plus étonnant :
Le plus médiatisé (voir le film Far Away) sont ces deux asiatiques qui ont combattu sous plusieurs uniformes :
ces deux Coréens furent incorporés de force dans l'Armée impériale Japonaise (la Corée étant annexée par le Japon), puis prisonniers des Soviétiques. Afin d'être libérés, ils combatirent sous uniformes de l'Armée rouge. Capturés à Kharkov en 1943, ils endossent l'uniforme vert de gris de la Wehrmacht et se retrouvent un matin du 6 juin 1944 face aux alliés !



Source : Ligne de Front HS N°17 (Dec2012/Jan2013)

Pour en savoir plus :

La Waffen SS JL Leuleu
Les Chasseurs Noir C. Ingrao
Volontaires français sous l'uniforme allemand P. Giolitto

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire